fbpx paykwik evi paykwik Dalaman airport transfers
Publié le 24 février 2021
Comment créer de l’énergie avec vos restes de brunch! 
Retour à la vie de quartier

Un des objectifs de Cabane Panache est de réduire son empreinte écologique. En événement, ça se traduit entre autres par l’ajout de bacs à compost sur le site, la réduction de produits non compostables, la récupération des éléments de décors et le don des restants de nourriture à des organismes communautaires du quartier.

Cette année, Cabane Panache s’invite chez vous et s’associe à Énergir pour vous montrer comment donner une deuxième vie à vos restes de table et peut-être même créer de l’énergie propre, locale et renouvelable à 100 %. En d’autres mots, comment vos déchets alimentaires pourraient se transformer en gaz naturel renouvelable (GNR). 

Comment donner une deuxième vie à vos restes de table et peut-être même créer de l'énergie propre, locale et renouvelable à 100 %.
Ok, mais c’est quoi du GNR?

Le gaz naturel renouvelable est une énergie propre qui provient de la transformation des matières résiduelles organiques que vous déposez dans votre bac brun : ce procédé est appelé biométhanisation. Le GNR peut ensuite être injecté dans le réseau gazier d’Énergir et être consommé de la même façon que le gaz naturel traditionnel, soit pour le chauffage, la cuisson, l’eau chaude, etc. 

Ça marche comment la biométhanisation?

Les matières organiques acheminées à une usine de biométhanisation sont d’abord réduites en pulpe et envoyées dans d’immenses cuves appelées biodigesteurs pendant quelques semaines. Le nom le dit : bio-digesteur – comme le ferait ton estomac après une journée de bonne bouffe à Cabane Panache, la pulpe est décomposée grâce à l’action d’êtres vivants, des micro-organismes, qui vont faire tout le travail et produire du gaz naturel renouvelable! À la fin du procédé de biométhanisation, il demeure un résidu appelé digestat qui peut servir de fertilisant.

Pourquoi c’est important de bien traiter nos matières organiques?

Lorsque les matières organiques sont jetées à la poubelle, elles se rendent au site d’enfouissement où leur décomposition se fait généralement en présence d’oxygène, ce qui génère des gaz à effet de serre. Ces gaz, comme le méthane ou l’oxyde nitreux, ont des conséquences néfastes pour l’environnement. En mettant vos matières organiques dans le bac brun, vous participez à créer du gaz naturel renouvelable ou du compost. Pis ça, on aime ça!

 

 

En mettant vos matières organiques dans le bac brun, vous participez à créer soit du gaz naturel renouvelable ou du compost. Pis ça, on aime ça!
Des chiffres qui en disent gros!

En 2019, c’est 2 290 tonnes de matières organiques qui ont été récupérées à Verdun à travers les bacs bruns, ce qui équivaut à 21 % de récupération. Il faudrait environ 4 500 tonnes de plus pour atteindre l’objectif gouvernemental de 60 % par agglomération. Êtes-vous game d’essayer? 

En 2019, c’est 2 290 tonnes de matières organiques qui ont été récupérées à Verdun à travers les bacs bruns!
Comment bien remplir mon bac brun à Verdun?

Crédit photo : Energir

 

Rien de mieux qu’un petit rappel pour savoir quoi mettre ou ne pas mettre dans son bac.

Les boys d’Alaclair Ensemble vous ont chanté de mettre du ‘’respect dans votre bac’’.   

Eh bien… à Cabane Panache, on chante pas très bien alors on va juste vous l’écrire.

 

Voici donc les matières organiques qui sont acceptées dans votre bac brun à Verdun!

 

Résidus alimentaires crus, cuits ou avariés : 

  • Biscuits, confiseries et desserts 
  • Épices et fines herbes
  • Pelures, trognons et noyaux de fruits et légumes
  • Écales de noix 
  • Nourriture d’animaux
  • Coquilles d’oeufs
  • Peaux et arêtes de poisson et coquilles de fruit de mer
  • Produits céréaliers tels que pâtes, pain, riz
  • Produits laitiers solides (fromage, beurre et yogourt)
  • Résidus de thé, de tisane ou de café avec les sachets ou les filtres en papier
  • Os et peaux de volailles et viande

 

Résidus de papier et de cartons souillés : 

  • Boîtes de nourriture (pizza, poulet, etc.)
  • Nappes de papier, vaisselle de carton
  • Paniers à fruits en carton (sans la poignée)
  • Papiers-mouchoirs, essuie-tout, serviettes de table

 

À ne pas mettre : résidus verts (feuilles mortes, herbes, etc.), les matières recyclables et les déchets.

Vous pouvez jeter les matières organiques dans votre sac de papier et ensuite le déposer dans votre bac brun. L’utilisation d’un sac de papier ou d’un sac compostable certifié n’est pas obligatoire, mais ça facilite l’entretien de ton bac.

Source : Ville de Montréal  

 

 

Pour en savoir plus sur le gaz naturel renouvelable :